Monsieur Lamède. Petite fugue pour un homme possible

 

 MONSIEUR LAMEDE

Petite fugue pour un homme possible

 

Comment accéder à la pleine dimension personnelle : Que peut attendre pour lui-même un être englué dans un monde en folie ? Tel est le sujet d’un dialogue entre un jeune mathématicien et un penseur solitaire, Irénée Lamède.

Lamède ne nourrit aucune illusion sur le monde ni sur la nature humaine mais entrevoit une espérance: on peut s’élever et marquer un «écart entre le vieil homme et l’homme possible». (M. Zundel)

Cet écart implique un accès de l’individu à sa personne, un chemin que symbolise l’ouverture du sixième jour de la création au septième, où l’homme conquiert la liberté et la responsabilité personnelles.

Cette ascension constitue pour Lamède un thème musical. C’est ainsi que son dialogue avec le mathématicien se construit sur la structure d’une Fugue de Jean-Sébastien Bach à cinq voix, qui l’interprètent chacune en son registre propre: comment vivre l’identité personnelle, la tradition, la liberté, la responsabilité, la solitude, l’amour, Dieu, la musique, le bonheur, la mort ou la politique dans l’espérance d’un homme possible ?

 

Informations et réservations auprès de l’auteur